Archives de Tag: Déforestation

Au Pays des Elfes

.

Nous desservons sciemment la nature tout en nous servant d’elle ! – Lisez plus bas


A l’origine (avant notre migration), les gifs ci-dessus étaient intégrés à l’image de fond ;
il vous reste à en imaginer le tableau ; en copie écran ci-dessous !

.

Ce sont les chouettes rayées qui nous indiquent Les forêts anciennes :

Dept of Biological Sciences
University of Alberta
Edmonton, AB
Canada
T6G 2E9
– Susan J. Hannon – University of Alberta
sue.hannon@ualberta.ca
– Ben T. Olsen – University of Alberta ben.olsen@ualberta.ca
– Gordon S. Court – Government of Alberta

Réponse à court terme de Chouettes rayées à l’exploitation forestière dans une forêt boréale mixte :

RÉSUMÉ

L’exploitation forestière et d’autres activités humaines s’intensifient dans la forêt boréale mixte de l’Alberta et la superficie de forêt ancienne diminue en conséquence. La Chouette rayée (Strix varia) est considérée comme étant une espèce indicatrice de forêts anciennes dans certaines provinces ou États de l’Amérique du Nord. Nous avons donc posé des radio-émetteurs à des Chouettes rayées dans la forêt boréale mixte de l’Alberta afin de déterminer si l’exploitation forestière a une incidence sur la sélection de l’habitat. Nous avons travaillé à trois échelles spatiales : l’emplacement du nid, c’est à dire l’arbre où il se trouve et l’espace environnant (rayon de 11,7 m), le territoire de nidification (rayon de 1000 m autour du nid) et les emplacements occupés dans le domaine vital (rayon de 2000 m à partir du centre de ce domaine). Les Chouettes rayées ont niché principalement dans des chicots de peuplier baumier (Populus balsamifera) de > 34 cm de diamètre à hauteur de poitrine (dhp) et les arbres abritant le nid étaient entourés de grands peupliers baumiers et de chicots de > 34 cm dhp. Les territoires de nidification renfermaient divers habitats dont des jeunes peuplements de < 80 ans à dominance de feuillus, des vieux peuplements à dominance de feuillus ou de conifères, des tourbières forestières et des coupes à blanc récentes. Cependant, comparés aux habitats disponibles dans la zone d’étude, ces territoires étaient plus susceptibles de contenir des vieux peuplements à dominance de conifères et des blocs de coupe récents. Nous avons supposé que cette situation était due au fait que toutes les coupes récentes ont eu lieu dans des vieux peuplements, l’habitat préféré des chouettes. Comparés à des sites choisis au hasard, les endroits utilisés pour l’alimentation ou le repos dans le domaine vital étaient plus susceptibles de se trouver dans de jeunes peuplements à dominance de feuillus, des vieux peuplements à dominance de conifères et des blocs de coupe de > 30 ans et moins susceptibles d’être situés dans de vieux peuplements à dominance de feuillus ou des blocs de coupe récents. Par conséquent, bien que des coupes à blanc aient eu lieu récemment dans les territoires, les oiseaux évitent ces microhabitats lorsqu’ils s’alimentent. Pour satisfaire les exigences de la Chouette rayée en matière de nidification dans les forêts aménagées, il faudrait maintenir des parcelles de forêt caducifoliée et de forêt mixte ancienne d’une superficie de 10–20 ha contenant des peupliers ou des chicots de grande taille. Dans notre aire d’étude, les nids étaient situés dans des arbres d’au moins 34 cm de dhp. Bien que des superficies coupées soient inclues dans les domaines vitaux, la superficie exploitée dans cette zone était faible, soit 7 %. Toutefois, d’autres études seront nécessaires afin de déterminer l’intensité de coupe tolérée à long terme par cette espèce.

Key words: Barred Owl; boreal mixedwood forest; habitat selection; Strix varia.

http://www.ace-eco.org/vol1/iss3/art1/

Bien sûr, continuez Messieurs, à les laisser souffrir
en tout état de cause !

Pour télécharger la Police Tolkien :
http://terres.milieu.free.fr/

« Pour installer une police, tu click sur démarrer,
tu vas dans paramètres puis panneau de configuration,
tu ouvres le dossier POLICES et tu « copie / colle » depuis leur chargement. C’est très simple. »

~ ~ Méditation ~ ~

L’esprit des Plumes :

La plume du corbeau est plume de mort.
Elle endort mon ennemi.
O plume du corbeau, O plume du corbeau.
La plume du geai est plume de vie.
Elle éveille mon esprit.
O plume du geai, O plume du geai.
La plume de la grue est plume de paix.
Elle transforme l’ennemi intime qui est en moi.
O plume de grue, O plume de grue.

Chant Creek

Les Indiens d’Amérique en général, et les Creeks en particulier, ne considèrent pas la mort comme la fin de la vie mais bien comme le berceau d’où surgissait une nouvelle naissance.
Le noir manifeste toutes les couleurs à la fois et les corbeaux incarnent la présence de l’esprit de mort en toutes créatures. Avoir la vision du noir – de la plume de la mort -, c’est voir en songe le passage d’un ennemi de cette vie-ci dans une autre vie. Au corbeau est associée la couleur de la nuit car celle-ci suspend la vie en attendant que perce l’aurore. Corbeaux et corneilles sont intégrés à la cosmologie amérindienne car ce sont tous deux des purificateurs de « l’image négative » de la mort : ils mangent les charognes. Les Creeks avaient recours à un vomitif de couleur noire connu pour ses vertus purificatrices à l’instar de celle de la plume de corbeau.
Le bleu est la couleur du ciel et des eaux qui nourrissent et fécondent la terre – eaux des lacs, des rivières et des pluies. Il témoigne de la présence du pôle féminin, de l’essence de la féminité qui donne la vie, du yin. A l’eau bleue on associe le rituel de l’éveil, de l’homme re-né : le bain dans l’eau bleue est le bain du baptême. Si les Creeks savaient qu’une plume noire sur la tête d’un ennemi l’endormait et le tuait symboliquement, ils n’ignoraient pas qu’une plume bleue ferait revivre l’esprit de celui que la couleur noire avait ensorcelé. Le geai bleu, cousin du corbeau au royaume des ombres, possède quant à lui une autre facette : plein de vie, il porte sur les nerfs de qui ne vit pas pleinement.
Le blanc correspond, quant à lui, à l’absence de couleur, au-delà des pouvoirs du bleu et du vert. La grue, qui se tient sur une patte, médite sur le cours du temps et prend la vie comme elle vient. Elle se soumet au cours des choses et les accepte. En elle résident le principe de la patience et la paix intérieure. Couverte d’un manteau neigeux, la grue blanche symbolise la sagesse divine – non la renaissance -, mais bien le nirvana, la paix éternelle.

Le présage du Hibou :

Un homme a demandé :
– O’pa le hibou, Ulules-tu quand vient la mort ?
O’pa le hibou répondit :
– Hoorooooo.
L’homme a demandé :
– O’pa le hibou, Ulules-tu quand vient le mensonge ?
O’pa le hibou répondit :
– Hoorooooo,
L’époux a demandé :
– O’pa le hibou, Ulules-tu quand viennent les pleurs de l’épouse ?
O’pa le hibou répondit :
– Hoo.
L’époux blessé a demandé :
– J’entends au loin un soupir, J’entends au loin un soupir.
O’pa le hibou répondit :
– C’est ta femme qui soupire dans les bras d’un autre.
Chant Creek

.

De nos jours, nous considérons le hibou comme un mystérieux messager. Les Indiens d’Amérique étaient moins romantiques et moins entichés de mystère. Lorsque le hibou ululait, il fallait se préparer à mourir. Telles étaient la réalité des faits et la vérité sans fard. Les Pueblos du Rio Grande respectaient profondément le hibou, au point qu’ils n’entraient pas dans une maison où l’on avait exposé ses plumes ou son cadavre.
On craint le hibou et on le respecte. Si la mort ne doit pas engendrer l’émoi, elle reste empreinte de gravité. Le message de cet texte est le suivant : l’infidélité et la mort ont le même messager. Transgression sexuelle et mort sont donc intimement liées.

La Paix du cœur est le paradis des hommes.

~~~~~~~~~~~~*~~~~~~~~~~~~

Le Respect de la vie : voir la suite logique de ce billet chez : Libre je suis

.

Publicités