Archives de Tag: Volaille de Bresse

Concours de volailles

.

.

C’est en 1825
que Brillat Savarin déclare que la volaille de Bresse
est « la reine des volailles et la volaille des Rois ».


Pssstttt ….


Pssstttt ….



Les Glorieuses de Bresse
auront lieu le 15 décembre
2007 à Louhans,
le 16 décembre 2007 à Pont de Vaux,
le 18 décembre 2007 à Montrevel en Bresse et
le 21 décembre 2007 à Bourg en Bresse.
En espérant vous accueillir prochainement
en Bresse Bourguignonne,
nous vous prions d’agréer nos sincères salutations.
.
Service Accueil Office de Tourisme
de Louhans Châteaurenaud et de
la Bresse Louhannaise.
www.bresse-bourguignonne.com
Tél : 03 85 75 05 02
Contact office du tourisme : otlouhans@wanadoo.fr

Je vais aller prendre des nouvelles de mon pays
et choisir mon repas de Noël …
… Pssstttt … tu viens avec moi ? …

La Bresse sur Wikipédia c’est ici !

Les volailles de Bresse, chapons, poulardes, poulets et même dindes,
sont les seuls à bénéficier d’une Appellation d’Origine Contrôlée dans leur catégorie.
Chaque année, de grands marchés aux volailles grasses se tiennent
dans quatre villes de la région.
On les a baptisées les Glorieuses de Bresse. Ce qui est tout dire !
Lire la suite par ici

Une volaille peut être « de race de Bresse » et ne pas être une volaille « de Bresse ».
Il existe, en dehors du périmètre délimité,
un certain nombre d’élevages de volailles de race pure de Bresse.
Elles sont, certes, conformes au standard,
mais ne possède qu’une des qualités nécessaires pour l’appellation d’origine.
Note du webmaster :
certains défenseurs de la race de Bresse, membre de clubs d’aviculture et passionnés par le sujet,
me précisent qu’un élément prédominant n’est pas souligné par les critères nécessaires à la conformité par rapport à l’AOC.
Ce critère est l’absolue nécessité pour une volaille pure race d’avoir l’œil intégralement NOIR
Voir le standard AOC


Il existe trois variétés de volailles de race de Bresse :
– La blanche dite de Bény
– La noire dite de Louhans
– La grise dite de Bourg
Signalons également, pour mémoire, la Bresse bleue, aujourd’hui disparue.
Les variétés noire et grise ne se rencontrent qu’à titre exceptionnel dans la zone délimitée.
Seule, la blanche est pratiquement exploitée.
Variété blanche, dite de Bény
– Cette variété se reconnaîtra de la façon suivante :
le plumage entièrement blanc, les pattes (à quatre doigts) sont de couleur
bleu acier.
La crête est simple, droite, haute, bien dentelée chez le coq, simple et
renversée sur un côté chez la poule.

.

Les oreillons, en forme d’amande chez le coq, sont blancs sablés de rouge,
arrondis et de couleur blanc ou bleuâtre chez la poule.
L’œil, foncé chez le coq, est brun, dit « œil de vesce » chez la poule.
Le bec, couleur de corne ou blanc bleuâtre.
Les caractères éliminatoires sont nombreux.
Citons les principaux :
présence de huppe, de barbichons, de favoris, de plumes aux pattes,
pattes de couleurs rosées, blanches, jaunes, noires, etc…
Il convient d’insister particulièrement sur le caractère « pattes bleues »,
très important.
Les poids peuvent atteindre :
– 2 kg 500 à 3 kg pour le coq,
– 2 kh à 2 kg 500 pour la poule.
Les maximas ci-dessus sont exceptionnels et ne doivent pas être dépassés.
Signalons également, bien qu’il s’agisse là, pour la volaille de Bresse,
d’une qualité qui ne doit venir qu’au second plan, que
son aptitude pour la ponte est excellente,
avec une moyenne de 160 à 180 œufs par an.
Source ici – un site ludique – Wikipédia bien sûr !
Sur la photo « des cous nus » ! variété prisée par mon grand père.

Le Comité Interprofessionnel de la Volaille de Bresse (CIVB) a été fondé en 1953 et les volailles ont obtenu l’AOC le 15 août 1957. L’éleveur de la plus belle volaille récompensée au cours des Glorieuses de Bresse reçoit un vase de Sèvres, don du Président de la République.
La production de 1 200 000 volailles/an est assurée par 330 éleveurs.
Les volailles ne peuvent être abattues avant une période et un poids minimums:
• poulets (quatre mois et d’un poids minimum de 1,2 kg),
• poulardes (cinq mois et 1,8 kg),
• chapons (huit mois et 3 kg),

– Les Glorieuses de Bresse sont l’un des concours de comices agricoles les plus célèbres du monde !
Celui qui permet de départager les meilleurs éleveurs de volaille de Bresse. Les Glorieuses, qui se tiennent au mois de décembre à Louhans, Bourg-en-Bresse, Pont de Vaux et Montrevel en Bresse, ont été fondée en 1862. Chaque année, des milliers de chapons, poulardes, dindes et autres poulets à pattes bleues sont ainsi présentés bridés et parés des soins les plus méticuleux aux yeux d’un panel de professionnel : vétérinaires, éleveurs ou grands chefs de la gastronomie qui éliront après délibérations un gagnant dans chaque catégorie.

.

– Au fil du temps, les Glorieuses de Bresse sont devenues une institution incontournable. Restaurateurs et gourmets viennent y faire leur marché en prévision des fêtes lors de la grande vente qui suit le concours.
C’est que la volaille de Bresse – exclusivement de genre Gallus – est la seule à bénéficier d’une AOC, cela suppose, outre l’appartenance à une race déterminée, des conditions strictes d’élevage et d’alimentation.
Les volailles de Bresse se reconnaissent grâce à la bague qui enserre leur patte et qui mentionne le nom du producteur, ainsi qu’au scellé tricolore qu’elles portent au cou comme une parure.
Source ici.

Tout ceci est bien beau … mais n’oublions pas la grippe aviaire !
Elle touche les éleveurs qui se demandent
si la génération future verra encore quelques produits élevés sur notre terre ancestrale.
Je vous ai choisi deux petits liens, regardez-les !
–  * 1 – Le monde du 02.03.06 Les élevages de Bresse tentent de s’adapter au confinement
–  * 2 – Pronatura France Les élevages condamnés


C’est la terre Bressane, son sol, sa végétation, cet ensemble particulier
qui donne à la race toute sa valeur et toute son exception, dans une variété unique.

Et ce week end, à Louhans, salle de la Grenette de 10h à 18h :
Exposition gastronomique Fernand Point.
Elle a toujours lieu le dernier dimanche de novembre,
il s’agit du concours des apprentis « métiers de bouche » 2ème année.
Avec une loterie des plats exposés …
Alors les gourmets, qu’en dites vous ? …

                   

.

Publicités